Menu
Retour
Presse
26 octobre 2018

L’interactive initial offering, l’alternative transparente à l’ICO

Auteur
William O’Rorke

Journal du Net – 26.10.2018.

Dans un article du Journal du Net publié le 26 octobre 2018, William O’Rorke, legal advisor de Kleros, la première Interactive Initial Offering française, a été interrogé sur l’état du marché des ICOs et l’avenir de cette nouvelle forme de levée de crypto-actifs.

À lire

L’interactive initial offering, l’alternative transparente à l’ICO

En savoir plus

Dans un article du Journal du Net publié le 26 octobre 2018, William O’Rorke, legal advisor de Kleros, la première Interactive Coin Offeringfrançaise, a été interrogé sur l’état du marché des ICOs et l’avenir de cette nouvelle forme de levée de crypto-actifs.

L’article revient sur le déclin des ICOs au deuxième semestre 2018 qui pourrait notamment s’expliquer par les caractéristiques de ces opérations parfois trop opaques.

« Ce système n’est pas vraiment transparent et pas vraiment juste »

L’ICO du navigateur Brave, qui a permis de lever 35 millions de dollars en 30 secondes sert ainsi d’illustration.

« Peu de personnes ont pu y participer car il fallait des machines puissantes et les frais de transactions étaient donc énormes »

Au contraire, l’IICO permet à chaque investisseur de participer en fixant un personnal cap qui lui est propre et en lui laissant l’option de se retirer avant la clôture de la sale. Ainsi, l’opération est ouverte à tous et beaucoup plus transparente, les caractéristiques de l’IICO permettant de contrôler la dillution de sa participation.

 

« Il y a évidemment toujours le risque que quelqu’un parte avec la caisse lors d’une crowdsale mais le mécanisme d’IICO protège quand même plus les investisseurs ».

Nos derniers articles
Newsletters
21 mai 2024
[Edito] Lutte contre le blanchiment : offensive en cours sur les outils de protection de la vie privée
Newsletters
Mai 2024
Consulter
Newsletters
16 avril 2024
[Edito] Jonum : un jeu sans gagnant ?