Bitcoin.fr – 27.01.2020.

Face aux difficultés de certains secteurs à faire appel aux Prestataires de Services de Paiement (PSP) – eux-mêmes dépendants des banques – la solution peut résider dans l’implémentation d’un stablecoin (token à cours fixe) au sein du service ou de la marketplace. Toutefois, cette intégration pose de nombreuses questions juridiques, notamment son articulation avec le régime relatif aux Prestataires de services sur Actifs Numériques (PSAN) ou à l’encadrement de la monnaie électronique. 

Avant 

Les paiements au sein de la maketplace repose sur un PSP qui, d’une part, collecte les fonds en euros depuis le client jusqu’au fournisseur et, d’autre part, prélève la commission de l’opérateur. En cas de suspension du PSP, le service est mis en péril.

Après 

Les paiements au sein de la marketplace, commissions incluses, sont réalisés en stablecoins que les clients auront préalablement acquis auprès d’un PSAN. En sens inverse, les stablecoins peuvent etre échangé en euros auprès du PSAN. Si ce dernier suspend ses opérations, rien n’empêche de recourir à un autre PSAN.  

 

À lire

Marketplace et stablecoins : mode d’emploi – Bitcoin.fr